Une tradition remise au goût du jour dans le Domaine de Donadille :

Une tradition remise au goût du jour dans le Domaine de Donadille :

Des moutons dans les vignes !

Les 1 STAV P sont allés à la rencontre du berger et de ses animaux, en tout 1000 brebis et 10 chiens, le 9 décembre pendant leur cours d’agronomie.

Un retour aux sources, finalement, car la Costière, avant les grands remembrements des années 60, avec installation de l’irrigation et l’implantation de haies, vignes et arbres fruitiers, était un vaste espace ouvert, parcouru par les troupeaux de moutons, où nichait l’Outarde canepetière, oiseau aujourd’hui protégé au niveau européen.

230 moutons pâturaient dans une parcelle clôturée de 4 à 5 hectares de vigne et luzerne, gardés par 2 chiens, un Patou et un croisé

berger de Crau.

M.Picasso le chef du domaine a expliqué l’intérêt de cette pratique de désherbage sans utiliser ni herbicide polluant et bientôt interdit, ni tracteur et griffon, dont les nombreux passages perturbent et asphyxient la vie des

sols, tout en brûlant du carburant générateur

de CO2.

M.Corréä, berger établi sur le Domaine de Campuget voisin, qui lui laisse à disposition des terres en échange du désherbage des vignes, a appris le fonctionnement du troupeau à cette classe passionnée par les animaux : choix de races adaptées, dont le Mérinos d’Arles, reproduction en monte naturelle calculée pour que les agneaux soient vendus avant le départ du troupeau en estive dans une haute vallée alpine au dessus de Nice, pâturage tournant et raisonné pour une alimentation suffisante et équilibrée des animaux sans piétinement ni surpâturage des terres.

C’est à regret que les élèves ont pris congé des professionnels - et des animaux ! - pour revenir en classe et bâtir leur savoir à partir de cette pratique de terrain.